|  AMENAGEMENT DE LA FAUNE, seconde édition |

Chapitre 3 : Méthodes d'échantillonnage dans les inventaires directes de la faune.


                          Chers visiteurs toute contribution au développement de ce cours sous forme de don de matériel TIC, de bourse de recherche ou de toute autre forme est souhaitée. Nous contacter à l'adresse suivante:: ankab226@Yahoo.fr
Sommaire
   3.1. Comparaison des concepts entre échantillonnage classique et échantillonnage dans distance sampling
    3.2. Définition des différentes techniques d'échantillonnage  
Objectifs
Ce chapitre est l'outil même d'apprentissage permettant à l'apprenant de se familiariser avec la méthode de collecte et d'analyse des données d'inventaire de la faune. En effet ce chapitre 3 et le chapitre 4 sont une application de Distance sampling. Ils s’appuient surtout sur des documents de références dont : a) Distance sampling : estimating abundance of biological populations de Buckland et al (1993) pour les pages d’approfondissement ; b) Distance sampling User’s guide pour les situations d’apprentissage avec utilisation du logiciel. 

Prérequis
Avoir un très bon niveau en statistiques descriptives et de bonnes connaissances en informatique (saisie des données surtout).

 3.1. Comparaison des concepts d'échantillonnage classique et de distance sampling des inventaires de la faune


    Comme nous l'avons vu plus haut au chapitre 2 l'étude des populations nécessite un échantillonnage. De même en écologie des populations il est indispensable d'estimer la densité (D), la taille (N) ou le taux de croissance (ou variation) de la population. Ces paramètres statistiques qui décrivent la population varient dans le temps et l'espace ainsi que selon l'espèce, le sexe et l'âge car très souvent leurs variations sont liées aux fluctuations des facteurs environnementaux. Un paramètre fondamental aux méthodes d'inventaire de la faune est la densité (D) ou nombre d'individu par unité de surface car en fait N= D*Aire, avec N la taille en nombre d'individus de la population.
       Cependant il existe une différence fondamentale entre le concept classique d'estimation de la densité et celui des inventaires de faune (distance sampling) même si le dernier est considéré comme une extension du premier. En effet dans le concept classique on considère que si la population est distribuée selon la loi normale la densité s'estime à partir des quadrats (ou unités d'échantillonnage) installés au hasard dans l'aire finie d'étude. En inventaire de la faune la méthode d'échantillonnage considère que l'aire (ie les quadrats par exemple) n'est pas connue d'avance et que des objets (ie les éléments de l'échantillon) peuvent ne pas être détectés lors de l'étude pour des raisons quelconques (figure 29).
       Dans l'approche <<distance sampling>> la distance de détection de l'animal ou de l'objet à partir d'un point du transect est l'approche la plus convenable retenue. En d'autres termes la fonction de détection est au cœur de la méthode ; elle est obtenue de manière

    
    
    Figure 29: Dispositif d'échantillonnage classique (1ère figure en du haut),  Ligne transect (figure du milieu) et point transect (figure du bas) (source Buckland et al 193).

    robuste à partir des distances de vision de l'animal. Distance sampling est applicable à l'étude des populations d'animaux terrestres, aux poissons, animaux marins, aux oiseaux terrestres, aux plantes, etc. La méthode s'appuie sur deux techniques essentielles : la ligne transect et le point transect (figure 29).

3.2. Définition des différentes techniques   


    Bande transect

       On assume que tous les objets de la bande de longueur L et de largeur (w) sont vus et comptés ; ce qui est un cas rare et spécial dans distance sampling.
    Ligne transect
       Cette technique dérive de bande transect avec la seule exception qu'une bande étroite le long de la ligne médiane (ligne transect) est prospectée et seulement les objets dans cette zone étroite sont détectés. Dans la pratique des inventaires plusieurs lignes sont placées selon un dispositif expérimental défini ; dans ce cas la longueur totale (L) parcourue lors de l'inventaire est la somme des longueurs li des différents transects, L= li , avec i= 1, 2, …..k.
    Point transect
       Point transect peut être considéré comme la ligne transect sans longueur (ie L=0) ou comme un point. Cette méthode est une extrapolation de la méthode radiale (circulaire) d'échantillonnage (Buckland et al 1993). Cependant si dans la méthode radiale les objets sont comptés dans une aire de w2 , dans point transect c'est par contre la zone autour du point choisi qui est pleinement investiguée.

 La fonction de détection.


       Cette fonction est centrale à <<distance sampling>> et est définie comme suit :
    g(x)= la probabilité de détecter un objet placé à une distance x de la ligne ou point de transect
   g(x) = prob{détection/ distance x}, avec x étant la distance perpendiculaire de détection de l'objet.
    La valeur de la fonction de détection décroît avec l'accroissement de la distance x, elle est toujours 0 <g(x) <1. Autrement dit g(0)= 1, les objets sur la ligne ou point de transect sont vus avec certitude. Des explications plus détaillées peuvent être lues dans Buckland et al (1993).
    
   Page d'approfondissement pour en savoir plus:chapitre 1 et 5 de Buckland  et  al  (1993)  à  l'URL:  http://www.colostate.edu/Dept/coopunit/download.html



Haut de page

Note de pas de page / webmaster /2006 /