Aménagement des pêches artisanales
 
Chapitre 1. Démographie
Chapitre 2. Eléments de Statistiques Appliquées pour Ecologues et Aménagistes 
2.1 Sommaire 
  2.1.1 Eléments de statistiques appliquées pour écologues et aménagistes 
  2.1.2 Eléments caractéristiques d'une série statistique 
  2.1.3 Variance échantillonnale et Ecart-Type échantillonnale  
  2.1.4 Distributions de Probabilité 
  2.1.5 Echantillonnage ou Sampling 
  2.1.6 Hypothèses statistiques et Tests de signification (StatisticalHypotheses and Tests of Significance) 
  2.1.7 Méthodes d'analyses multivariées 
2.2 Objectif 
2.3 Pré-requis 
Chapitre 3. Méthodes d’estimation de la taille des populations.
Chapitre 4. Age, Croissance et Mortalité
Chapitre 5. Stock, Production, recrutement
Chapitre 6. SELECTIVITE DES FILETS
Chapitre 7. Transformation et conservation des produits de pêche
Chapitre 8. Exercices d’application
Chapitre 9. Ressources du cours
Page d'accueil Table des matières Niveau Supérieur Précédent Haut de la page Suivant Eléments de Statistiques Appliquées pour Ecologues et Aménagistes Résumé QCM Bibliographie Webographie Glossaire Aide
 

2.1.1. Eléments de statistiques appliquées pour écologues et aménagistes

L'aménagement de la faune comme celui de toute autre communauté naturelle nécessite des informations quantitatives sur la taille (nombre total d'individus), la densité (nombre d'individus par unité de surface), la structure (classe d'âge, sexe), la croissance (augmentation du nombre pendant un temps fini), etc. Une population est un ensemble d'éléments d'une aire ou d'une communauté définie. Si on s'intéresse à une population pour telle ou telle raison cet élément d'intérêt est appelé caractère en statistique. La statistique s'intéresse à des populations (les caïmans sacrés de Sabou par ex) dans le but d'une étude numérique d'un caractère (le poids par ex) ou de plusieurs caractères (poids et taille par ex). Comme le statisticien s'intéresse qu'à des données (renseignements) numériques d'une population il va falloir qu'il les collecte d'une manière ou d'une autre. Cette démarche est appelée la collecte des statistiques(du latin collectus qui signifie recueillir et du grec statizein qui signifie constater). 

Le statisticen doit donc  
- Enquêter ( de quérir c-à-d interroger) pour rassembler tous les renseignements nécessaires du caractère étudié.
- Classer les renseignements obtenus et les présenter sous forme de tableaux et de graphiques 
- Calculer certaines valeurs caractéristiques intéressantes : moyenne, médiane, écart-type.... 
Ce travail est destiné à informer le lecteur intéressé par l'enquête; c'est la partie descriptive de la statistique

Le statistiticien peut ensuite :
- Analyser les résultats obtenus 
- Chercher la loi statistique à laquelle obeissent les différents éléments de la population. 
- Porter un jugement sur la valeur des renseignements qui lui ont été fournis,
- étendre les résultats obtenus à une population plus importante présentant les mêmes caractères.
Ce travail purement analytique est la partie analyse de la statistique ou statistique inférentielle. 

Les diverses méthodes d'observation des faits .
Pour obtenir une statistique on utilise généralement deux méthodes: la méthode directe et la méthode indirecte 
La méthode directe ou enquête durant laquelle les individus sont vus et comptés. Pour les populations des petites communautés un observateur pourrait s'intéresser à tous les éléments en mesurant les variables qui caractérisent la population. On parle alors de recensement; c'est une étude ou méthode exhaustive. Exemple l'étude de la taille des étudiants de la classe. Parlant des communautés définies sur une grande échelle ou aire (ville, régions, forêts, lac de barrage, etc.) les choses se compliquent si on veut s'intéresser à tous les éléments en mesurant la ou les variables données. En effet l'étude des grandes populations est coûteuse et demande beaucoup d'investissement physique tant en main d'œuvre qu'en matériel logistique. En outre pour certaines populations telles que la faune il est pratiquement impossible de voir et compter tous les individus d'antilopes (Hippotragus equinus) car ils ont trouvé refuge dans la forêt. Dans une telle situation que faire ? Pour obtenir des renseignements plus rapides et moins couteux dans ces conditons, les enquêtes sont alors faites par sondages: une partie de la population appélée échantillon ((1/(10)),(1/(100)),(1/(1000))......) est étudiée. Les résultats sont ensuite généralisés.
La méthode indirecte ou enquêtedurant laquelle les individus sont identifiés pour leurs signes (déjections, empruntes digitales, cris, nid, etc) et comptés comme tel. Les O.N.G., les organismes internationaux , les collectivités de protection de la nature....recueillent de nombreux renseignements socio-écologiques se rapportant à leurs activités.Ces renseignements permettent d'établir de nombreuses statistiques. 
Exemples: celles établies par : 
- Green Peace
- Le ministère de l'eau, de l'agriculture et des ressources halieutiques. 

La détermination de l'individu ou unité statistique pour toute étude 

Il convient de déterminer avec précision les éléments considérés comme unités statistiques ou individus. Leurs caractères communs doivent permettre de décider sans ambiguïté si chaque élément appartient ou non à la population étudiée. Cette condition nécessite une stricte limitation: 
1.dans la définition des caractères distinctifs 
2.dans l'espace 
3.dans le temps 

Classification des caractères étudiés sur une population  
Le caractère étudié sur une population peut-être qualitatif ou quantitatif 
Un caractère est dit quantitatif s'il peut faire l'objet d'une mesure (ex :la taille, le poids) et qualitatif dans le cas contraire (ex:teint, race) 
Caractère qualitatif
Le caractère étudié n'est pas mesurable, les différentes options possibles sont appelées modalités. Les différentes modalités possibles peuvent être classées dans un ordre quelconque, car il n'existe pas de mesure permettant un classement logique. Exemple: groupe d'individus (adultes, adolescents, jeunes) 
Caractère quantitatif 
Le caractère étudié est mesurable, sa mesure est appelée la variable. Cette variable peut-être continue ou discontinue.
a) Variable discontinue: les différentes unités de la population ne peuvent prendre que certaines valeurs bien déterminées, et entre deux de ces valeurs il n'existe aucune possibilité intermédiaire. Si les valeurs ne peuvent être que des entiers, on peut préciser en disant que la variable est discrète. Exemple:animaux classés en adultes adolescents et jeunes 
b) Variable continue les différentes unités de la population peuvent prendre une valeur quelconque de l'intervalle possible de variation. Exemple:la taille des caïmans sacrés de Sabou.

Il est bien connu que l'échantillonnage apporte de meilleures informations sur les caractéristiques des populations à des coûts plus réduits que ceux de l'étude exhaustive des grandes communautés. Les calculs des paramètres en utilisant les données mesurées des variables pour décrire l'état de la population sont appelés «statistiques », d'un mot latin qui signifie état ou recensement ou collection de taxe. Ces calculs permettent d'estimer des paramètres tels que la moyenne et la variance qui caractérisent les populations. 
On appelle paramètre d'une variable aléatoire (V.A ) les valeurs caractéristiques non aléatoires de cette V.A . Les principaux paramètres d'une V.A sont la moyenne et la variance. 
Page d'accueil Table des matières Niveau Supérieur Précédent Haut de la page Suivant Eléments de Statistiques Appliquées pour Ecologues et Aménagistes Résumé QCM Bibliographie Webographie Glossaire Aide