Aménagement des pêches artisanales
 
Chapitre 1. Démographie
Chapitre 2. Eléments de Statistiques Appliquées pour Ecologues et Aménagistes
Chapitre 3. Méthodes d’estimation de la taille des populations.
Chapitre 4. Age, Croissance et Mortalité
Chapitre 5. Stock, Production, recrutement 
5.1 Sommaire 
  5.1.1 Production 
  5.1.2 Concept de surplus de production 
  5.1.3 Production par recru 
5.2 Objectif 
5.3 Pré-requis 
Chapitre 6. SELECTIVITE DES FILETS
Chapitre 7. Transformation et conservation des produits de pêche
Chapitre 8. Exercices d’application
Chapitre 9. Ressources du cours
Page d'accueil Table des matières Niveau Supérieur Précédent Haut de la page Suivant Stock, Production, recrutement Résumé QCM Bibliographie Webographie Glossaire Aide
 

5.1.1. Production

Selon Ricker (1975) il possible de coupler les fonctions exponentielles de croissance et de mortalité de la façon suivante :

si N t = No*e – Zt

et W t = Wo*e GT

alors B t = No*e -Zt * Wo*e Gt

avec W t le poids moyen individuel au temps t.

Bt = NoWoe (G-Z)t Bt = Boe (G-Z)t avec Bo = NoWo

lire e=exponentiel)

G-Z est un facteur de variation du poids ou taux instantané de croissance. Connaissant B 0 il est possible de calculer e G-Z

Cette définition de B t traduit celle de la production (Y).

 

Y= F((t)*W(t)*N(t)dt

T

Où F(t)= force de pêche

W(t)= poids moyen individuel au temps t

N(t)= nombre d’individus au temps t

T= temps de production Y

Une autre application de la formule de Y est le model de Beverton et Holt qui utilise la même formule avec W(t) la fonction de VBF et N(t) étant définie séparément ici pour l’âge de recrutement et l’âge de capture.

Exemple :

  • si R est le recrutement à l’âge t r alors

N(t)= Re -M(t-tr)

  • l’âge de capture tc<tr et tous deux < t on a

N(t)= Re -M(tc-tr)*e -(F+M)(t-tc)

Si l’âge à la capture (souvent imposé par l’aménagiste des pêches) est connu la formule, en substituant R’= Re -M(tc-tr)

Devient

N(t)=R’e -(F+M)(t-tc)

NB : le taux de mortalité artificiel F est ici constant.

La force W(t) est développée en utilisant la formule VBF et en considérant la relation isométrique W=aL 3

d’où N(t)=W ¥ (1-e -k(t-t0) 3

on démontre que cette équation peut être écrite comme suit :

Avec U0=1, U 1=-3, U 2=3 et U 3=-1

Finalement après substitution et intégration

Les deux paramètres Fet t c sont souvent contrôlés par l’aménagiste des pêches. Si t c, k, M et R’ sont constants il y a une valeur de F correspondant à la production maximale soutenue (MSY= maximum sustainable yield) (figure 32).

Figure 32

On définit la production maximale soutenue (MSY) (ou maximum sustainable yield ou maximum equilibrium catch) comme étant la plus grande valeur de capture soutenue que peut supporter une pêcherie tout en maintenant son équilibre dans des conditions environnementales données. La courbe ci-dessus indique que MSY correspond à ½ de la biomasse maximale (B max) et à mi-chemin de l’effort maximal de capture. Selon Malvestuto (1983, cours de Fisheries management, Auburn University) l’allure ascendante et descendante de la courbe s’explique par :

  • le manque de nourriture disponible quand la population s’accroît entraînant un ralentissement de la croissance ;
  • l’existence d’une population de vieux individus non capturés qui développe une compétition pour la nourriture et un facteur de conversion alimentaire faible ; une perturbation de la chaîne trophique à un certain niveau ;
  • le fait qu’à Bmax la probabilité de recrutement est faible.

On notera qu’à différentes valeurs de K correspondent différents pics ou formes ou MSY de la courbe ci-dessus ; la plus grande valeur de K correspond à des valeurs plus élevées de MSY tandis que les plus faibles valeurs de K donnent un pic faible ou MSY faible.

La courbe de la fonction logistique de croissance (figure 5) définie au chapitre 1 est la formulation biologique de la production ou surplus de production. Compte tenu de la complémentarité entre yield et effort de pêche décrit plus haut on peut dériver une relation mathématique entre MSY et l’effort de pêche (f msy) correspondant. Une corrélation linéaire peut être faite en conséquence (figure 33).

Figure 33

On déduit les équations suivantes :

MSY= a 2/4b

f msy= a/2b

Selon Malvestuto (1983) cette relation entre C/f et f doit être considérée avec réserve si une seule année de données sont concernées car pour une année donnée la densité du stock dépend largement de la pêche et le niveau de recrutement lui dépend des naissances des années antérieures. Une corrélation empirique entre capture et effort peut donner une idée sur MSY.

Page d'accueil Table des matières Niveau Supérieur Précédent Haut de la page Suivant Stock, Production, recrutement Résumé QCM Bibliographie Webographie Glossaire Aide