Aménagement des pêches artisanales
 
Chapitre 1. Démographie
Chapitre 2. Eléments de Statistiques Appliquées pour Ecologues et Aménagistes
Chapitre 3. Méthodes d’estimation de la taille des populations.
Chapitre 4. Age, Croissance et Mortalité
Chapitre 5. Stock, Production, recrutement 
5.1 Sommaire 
  5.1.1 Production 
  5.1.2 Concept de surplus de production 
  5.1.3 Production par recru 
5.2 Objectif 
5.3 Pré-requis 
Chapitre 6. SELECTIVITE DES FILETS
Chapitre 7. Transformation et conservation des produits de pêche
Chapitre 8. Exercices d’application
Chapitre 9. Ressources du cours
Page d'accueil Table des matières Niveau Supérieur Précédent Haut de la page Suivant Stock, Production, recrutement Résumé QCM Bibliographie Webographie Glossaire Aide
 

5.1.2. Concept de surplus de production

5.1.2.1. Dynamique de la densité dépendance.

Dans le cas d’une production soutenue à long terme, la capacité de la pêcherie à répondre à cette demande suppose que les mortalités (naturelles surtout) sont remplacées par des naissances proportion pour proportion. On parle de système en équilibre. Cependant si tel est le cas d’un système en équilibre, alors quelle quantité reste pour la pêche. Dans le cas des systèmes exploités on parle plutôt d’équilibre dynamique qui signifie que la pêcherie est capable de produire des poissons de tailles pêchables afin de satisfaire la demande sans que le stock d’équilibre ne soit atteint ou perturbé. Deux cas de figures peuvent se présenter :

  • la capacité biogénique est supérieure au taux de mortalité naturelle. R>M pour certaines années où les conditions environnementales ont été favorables. Exemple : bonne pluviométrie, bon développement du plancton et autre nourriture naturelle, bonne qualité de l’eau. Dans ce cas la pêcherie peut comporter un surplus de production.
  • Il y a un accroissement de la productivité due à l’exploitation : autrement dit, dans une certaine limite, plus on pêche plus le système tend à produire pour remplir le vide engendré par l’exploitation ; la nature a horreur du vide dit-on. Ce phénomène est connu sous le nom de mécanisme compensatoire densité dépendance. En effet, la réduction de la densité a pour conséquence une croissance rapide des individus qui ont survécu ; ces individus ont plus de chance de survivre, se reproduire très tôt et livrer beaucoup d’œufs.

Figure 34

Figure 34 : Courbes comparées des naissances et des mortalités avec définition du point d’équilibre (naissance=mortalité).

Au point de rencontre des deux courbes de mortalité et de naissance les naissances sont égales aux mortalités ; c’est un point d’équilibre. L’importance de la distance AB traduit la capacité de la pêcherie à produire tout en maintenant son équilibre. N ¥ est la capacité de charge au-delà de laquelle le stock décroît. La différence entre naissance et mortalité (ie AB) est la source même d’accroissement du stock. Cette différence est appelée surplus de production, et peut fluctuer au cours de la même année. C’est le surplus de production qui peut être prélevé par les engins de pêche sans perturber l’équilibre du stock.

5.1.2. 2 . Recrutement et stock

La courbe de recrutement est asymétrique comme l’indique la figure ci-dessous (figure 35). Cette asymétrie fait qu’il est difficile de définire quel stock correspond à un meilleur recrutement chez les populations de poissons ; or la production de poissons de taille pêchable dépend de ce recrutement. Le niveau de recrutement d’une population dépend de deux types de facteurs :

  • Les facteurs de densité dépendance et les facteurs de densité non-dépendancee. Les facteurs de densité dépendance sont ceux qui causent des variations de la mortalité dans le même sens que la densité (ie si la densité augmente les mortalités s’accroissent). Exemples de facteurs de densité dépendance : cannibalisme, maladie, manque de nourriture. Ces facteurs sont compensatoires parce qu’ils participent à la régulation de la population. Neave (1956), évoquant ces facteurs, parle de mécanisme compensatoire densité dépendance.
  • Les facteurs de densité non-dépendancee induisent des mortalités qui évoluent en sens contraire de la densité. Ces facteurs sont généralement liés au climat ; ce sont : assèchement des plans d’eau, inondation, températures ou réchauffements extrêmes des eaux, vents violents, pollutions, etc.

Figure 35

Neave (1956) les qualifie de mécanisme dépensatoire densité non-dépendance. Le taux de recrutement R est défini par la formule suivante (Everhart et Youngs, 1981) :

R= Se [(SE-S)/Sm]

avec R le taux de recrutement de la descendance, S la génération des parents, S E le stock d’équilibre qui permet un égal remplacement qui produit des descendants R E, S m le stock qui produit le maximum de recrutement.

Beverton et Holt (1957, cité par Sparre et Venema, 1996) proposent la formule suivante :

R= [E/(E+g*R max)]* R max

Avec g un paramètre où le nombre de recrues R tend vers un niveau asymtotique R max lorsque la production d’œufs E s’accroît ; E=nombre de femelles*production moyenne d’œufs par individu femelle.
Page d'accueil Table des matières Niveau Supérieur Précédent Haut de la page Suivant Stock, Production, recrutement Résumé QCM Bibliographie Webographie Glossaire Aide