L'art africain dans la littérature orale accueil

Chapitre IV. Notion de Littérature orale

Plusieurs définitions de la littérature orale sont données par les chercheurs comme CANU Gaston, ENO BELINGA, CALAME GRIAULE etc. Nous avons examiné toutes ces définitions et nous en donnons une synthèse:

"La littérature orale parlée par essence est l'ensemble de tout ce qui a été dit, généralement de façon esthétique, conservé et transmis verbalement par un peuple et qui touche la société entière dans tous ses aspects"(1).

Cette définition met l'accent sur le fait que la littérature orale est l'expression esthétique par voie orale, des valeurs sociales d'un peuple transmises verbalement à travers les générations. Ce qui signifie en principe qu'elle s'occupe de ce qui est dit avec beauté et art dans la tradition orale, sans oublier le contenu qui y est enfermé. La littérature orale en Afrique noire est liée à la parole agréable, généralement rythmée et toujours fluide grâce à l'épuration des sons rocailleux et à la recherche constante des affinités sonores du langage. Elle privilégie le bien-dire, le bonheur de l'expression. Elle se subdivise en littérature sacrée ou sérieuse et la littérature profane ou légère (2)

(1) KAM Sié Alain "L'expression de la santé à travers les formules de salutations", in colloque international Emergence et espaces littéraires : le Sahel centre de création et de production littéraires, 20-24 février 2006, p.16

(2).NGIJEL-NGIJOL, "La parole agréable", revue Notre librairie, n°99 oct-décembre 1989, clef, 1990, p.23

webmaster: Abdoul Azize Kindo